Léonie Renaud

VITA

EN · FR · DE · IT

La soprano suisse Léonie Renaud obtient un diplôme de piano à l’HEMU de Lausanne. Elle poursuit ses études de chant à la Hochschule der Künste Berne où elle obtient un Master Performance avec félicitations du jury, dans la classe de Janet Perry. Durant ses études, elle est lauréate de nombreuses bourses et fondations. 

Pendant la saison 2012-2013, elle est soliste stagiaire au CNIPAL à Marseille. Elle bénéficie de l’apport artistique de personnalités telles qu’Edith Mathis, Patricia Petibon. Elle remporte un prix spécial au Concours International de Spoleto et le 3ePrix au Paris Opera Awards. En 2017, elle est finaliste du Concours International de Clermont-Ferrand.

Elle participe à plusieurs festivals dont Saoût chante Mozart dans l’Enlèvement au Sérail, Murten Classics  dans la 4ede Mahler et Orfeo ed Euridiceet La Flûte Enchantée, le Festival de Besançon dans le Stabat Mater de Dvorak dirigé par Bernard Tètu ainsi qu’au Festival du Méjan à Arles dans des œuvres de Liszt et Schubert accompagnée par Marie-Josèphe Jude.

A l’Opéra de Metz, elle interprète Gretel dans Hänsel und Gretel, Blondchen dans l’Enlèvement au Sérail avec l’Orchestre National de Lorraine. À l'opéra de Toulon et Luzern Theater, elle incarne Naïade dans Ariane à Naxos.

Aux opéras de Marseille et Avignon, elle se produit en récital dans un programme «cabaret» comprenant des œuvres de Menotti et Bernstein. Elle est invitée comme soprano solo à l’Opéra de Marseille pour la création de l’oratorio Mosé de Giovanni Paolo Colonna sous la direction de Jean-Marc Aymes.

Dernièrement, elle interprète Sophie dans Werther aux opéras de Metz, Massy et Reims, production diffusée sur France 3. Elle est Maria Luisa La Belle de Cadix etPauline La Vie parisienneà l’Opéra de Lausanne. Au Grand Théâtre de Shanghai, elle incarne Marie La Fille du Régimentaux côtés d’Alessandro Corbelli. Elle fait ses débuts à la Tonhalle de Zurich, dans Le Laudi d’Hermann Suter et y donne un récital Belle Epoque avec des œuvres de Hahn, Debussy et Messager.

Elle est invitée à Montréal pour une série de concerts lyriques dans le cadre des Jeunes Amabassadeurs Lyriques.  Elle fait ses débuts au Festival de Bregenz (Autriche) dans Frasquita Carmen, elle y retourne à l’été 2019 pour Rigoletto et Don Quichotte, deux nouvelles productions accompagnées par le Wiener Symphoniker.  

Durant la saison 2018-2019, elle se produit à l’Opéra National de Lorraine à Nancy dans La Belle Hélène, est Eurydice à l’Opéra de Metz dans la version deBerlioz Orphée et Eurydice, Ottilie dans l’Auberge du Cheval blanc à l’Opéra de Reims.Ses derniers engagements l'ont amenée à travailler avec des chefs comme Antonino Fogliani, Jordan de Souza, Theodor Guschlbauer, Rani Calderon, Kaspar Zehnder, Myron Michaelis entre autres.

Son grand intérêt pour la musique symphonique lui a donné l’opportunité de chanter récemment les Nuits d’été Berlioz avec le Sinfonietta de Lausanne sous la direction de Theodor Guschlbauer qu’elle retrouvera en décembre 2019 pour La Création Haydn avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg. En septembre prochain, elle se consacrera à un programme Mahler, lieder du Knabenwunderhorn et la 4e Symphonie, dirigé par David Reiland.